La “photo à message”, une tendance en plein boom en France

1,4 milliard de photos sont prises chaque jour dans le monde. Des milliers de selfies et de MMS circulent sur  les réseaux sociaux et sur les smartphones. Avanquest, acteur majeur de la création digitale personnalisée (près de 30 millions de photos ont déjà été imprimées avec FreePrints, sa dernière application), dévoile            les résultats du deuxième volet de sa grande enquête OpinionWay, consacrée aux Français et à la photo[1].

Plus de 50 photos prises par mois pour plus d’1 Français sur 5

Si la moyenne nationale est de 36 photos par mois, 21% des Français déclarent en prendre plus de 50. Et pour    les prendre, 77% des Français utilisent leur portable et 73% un appareil photo numérique.

Cette appropriation du téléphone portable comme appareil photo a largement modifié les pratiques de la photo.  Pourquoi prend-t-on des photos ? Si pour une majorité de Français c’est d’abord pour se souvenir des bons moments, la photo est également devenue un nouveau moyen d’expression, un langage, une forme de communication.

Le point de vue de Ronan Chastellier, sociologue

 « La photo comme objet communiquant, porteuse de sociabilité nouvelle, établit de nouvelles interactions, de nouveaux codes entre utilisateurs. La « photo à message » doit beaucoup à la culture du buzz. Mineure par son contenu qui peut être une simple photo d’idée, une mini info ou un état d’âme, elle est en réalité majeure par sa fonction de lien social. C’est l’émergence d’une photo à idée, d’une photo pour buzzer.

La photo vise désormais à maintenir une certaine forme de communication sociale au seul moyen d’image dans une économie de langage. A l’extrême, c’est une pratique sans phrase qui se substitue à la conversation. 

De même, les critères d’une photo réussie ont changé. Finis la pose, le sourire « cheese » et les anciens stéréotypes visuels de type Harcourt. Place à une photo spontanée, plus impulsive, qui restitue une ambiance. Dès lors on est moins endimanché sur la photo, ça doit être vivant et non pas figé. »

Que disent nos photos de nous ?

72% des Français considèrent qu’une belle photo est une photo spontanée, une photo réflexe qu’on prend en toutes occasions, bien loin devant une photo où l’on est à son avantage (12%) !

La photo exprime le début d’une pensée. Elle véhicule une dimension plus « existentielle » : on existe par les photos qu’on prend et qu’on envoie en direct, instinctivement et sans beaucoup de recul.

On peut ainsi classer les photos d’aujourd’hui en 5 catégories :

  • La photo état d’âme : 54% des Français prennent en photo          les moments passés en famille. 71% trouvent qu’une belle photo peut retranscrire une ambiance, des souvenirs. 10% des Français conservent leurs photos ratées juste parce qu’ils les trouvent émouvantes.
  • La photo fun : les photos clin d’œil, montages visuels, etc… se multiplient. C’est souvent dans cet esprit que l’on retouche            ses photos (43% des Français).
  • La photo transgressive : 44% des Français prennent des photos interdites (dans un musée où les photos ne sont pas autorisées, dans une fête où des photos peuvent compromettent certaines personnes, au bureau…). Dans le même registre, plus d’1 Français sur 10 déclare prendre des photos intimes, à deux….
  • La photo Selfie : 22% des Français se prennent eux-mêmes en photo. Ils auraient volontiers figuré sur le célèbre Selfie avec Brad Pitt et Angelina Jolie lors des Oscars (26%), ou encore avec le pape (18%).
  • La photo mémo : pour 57% des Français, la photo est d’abord      un moyen de garder des souvenirs, des moments importants. 70% ont des photos imprimées des gens qu’ils aiment sur eux ou dans leur salon.

Quelque-soit la catégorie de photos, elles doivent devenir des photos buzz avec près de 40% des Français qui déclarent envoyer leurs photos par email et 22% par MMS !

Le point de vue de Ronan Chastellier, sociologue

 « Il y a une nouvelle mise en scène des photos soigneusement préparées et assez narcissiques. On est dans l’exhibition où le sujet se constitue dans     le regard d’autrui, sur les réseaux sociaux. On montre certains aspects de soi pour les faire valider par les autres. C’est une extension du soi extérieur où l’on s’exhibe pour pouvoir exister le plus possible.

Il est aussi intéressant de constater que les moments les plus photogéniques pour les Français restent les moments passés « en famille » (54%),             les voyages et les vacances (45%). Ainsi, la photo apparaît toujours comme une sorte d’affirmation de la vie à travers ces moments privilégiés. On est vraiment vivant ici et maintenant dès lors qu’on prend une photo. La photo qui semble transformer du temps vide en temps plein, en moment intense. » 

[1]Enquête OpinionWay-Avanquest menée en mai 2014 auprès de 1 112 personnes.