Résultats annuels 2012-2013 : le online dépasse le offline pour la première fois

Un nouveau CEO pour une nouvelle ambition. Le Conseil d’Administration d’Avanquest Software s’est réuni le 25 septembre 2013 pour arrêter les comptes de l’exercice 2012-2013.  

En M€

2012-2013

2011-2012      

Chiffre d’affaires

100.2

101.3

Marge brute

56.9

57.9

% CA

56.9%

57.2%

Résultat opérationnel courant

-1.0

0.8

Résultat   net *

-65.7

-3.8

*Dont dépréciation des écarts d’acquisitions 60M€                   comptes non audités  

Stabilité du chiffre d’affaires avec plus de 45 % désormais réalisé sur les activités online Le chiffre d’affaires annuel du groupe s’établit à 100,2 millions d’euros sur l’exercice 2012-2013, marqué par la mutation accélérée de ses activités vers le online. Ce chiffre est quasi stable par rapport à l’exercice précédent (-1,0% et -5,3% à périmètre et taux de change constant). L’activité de l’exercice s’est caractérisée par une forte croissance des activités web-to-print, hébergement et téléchargement (+24 %) qui a permis de quasiment compenser la baisse des ventes en retail (-25 %). Au global, 45,5 % de l’activité du Groupe est désormais réalisé sur des activités « online ». Les ventes « offline », elles, ne représentent plus que 34% du chiffre d’affaires en année pleine. C’est la première fois que les deux proportions s’inversent, atteignant ainsi une étape significative de la mutation du Groupe. Les activités BtoB affichent également une croissance de leur chiffre d’affaires (+3% à 15,8 millions d’euros, soit 20,5 % du chiffre d’affaires du groupe). La croissance des activités online a été particulièrement marquée aux Etats-Unis qui représentent désormais 44 % du chiffre d’affaires devant le Royaume-Uni (22%) et la France (17%).

Des résultats annuels qui reflètent les efforts liés à la mutation du modèle Avec un chiffre d’affaires quasi stable, la marge brute s’inscrit en légère décroissance par rapport à l’exercice précédent à 56,9 M€. On retrouve également cette quasi stabilité dans le résultat opérationnel courant (ROC), légèrement négatif (-1 M€), contre un résultat légèrement positif (0,8 M€) en 2011-2012. L’écart de résultat avec l’année précédente s’explique par la baisse de la contribution des activités offline et une augmentation des investissements marketing (+1,6 M€) afin d’alimenter la croissance des activités online notamment le web-to-print (impression à distance de photos sur divers supports) et les ventes en téléchargement. A l’inverse, la masse salariale du groupe a diminué de 5%. Une dépréciation des écarts d’acquisition pour un montant de 60 M€ a été constatée au premier semestre de l’exercice. Cette dépréciation fait suite à une revue approfondie par la direction des perspectives liée à la mutation des marchés sur lesquels le Groupe opère : elle porte pour la grande majorité sur des acquisitions réalisées entre 2002 et 2007 dans le domaine des logiciels B2C, vendus dans les canaux traditionnels. Cette opération permet ainsi au Groupe de présenter une situation comptable cohérente avec la transformation de son activité. Cette dépréciation n’a entraîné aucune sortie de trésorerie et n’a aucun impact sur la solvabilité de l’entreprise. Après prise en compte de cette dépréciation et des coûts de restructuration liés à la mutation de l’activité (4,2 M€), ainsi que du résultat financier (-1,5 M€), le résultat net pour l’exercice 2012-2013 s’établit à – 65,7 M€. Le groupe Avanquest a renforcé sa structure financière durant l’exercice en sécurisant son financement à long terme grâce à l’accord signé au mois de mars avec ses banques prévoyant le prolongement des échéances des crédits existants jusqu’au mois de juin 2018.  Au 30/06/2013, les capitaux propres du Groupe s’élevaient à 37,0 M€ et Avanquest disposait d’une trésorerie de 4,8 M€ pour des dettes financières de 29 M€ (dont seulement 2,7 M€ à court terme).  

Une nouvelle direction centrée sur la finalisation d’une nouvelle stratégie L’exercice 2012-2013 a également été marqué par l’arrivée de Pierre Cesarini en tant que directeur général, le 15 mai dernier. Après la période de mutation vers le online, qui a permis de préserver le niveau de chiffre d’affaires au-dessus des 100 M€, ce changement de gouvernance était nécessaire pour passer à une nouvelle étape stratégique et entrer dans un nouveau cycle de création de valeur. La nouvelle direction autour de Pierre Cesarini s’est fixé comme objectif de renouer avec une trajectoire de performance durable en s’appuyant sur les atouts de l’entreprise et les forces du groupe (dimension internationale, maîtrise de l’ensemble des canaux de distribution, capacité de développement…).

« Depuis ma nomination en tant que directeur général du groupe Avanquest, j’ai pu constater la forte expertise de nos équipes dans ce marché du numérique en constante évolution, où les révolutions technologiques peuvent en quelques années changer les règles du jeu et où les champions d’hier peuvent disparaître aussi vite qu’émergent de nouveaux leaders. C’est aussi pour cela que les opportunités sont immenses.  A partir des compétences du groupe à travers le monde, mon rôle aujourd’hui est de réinventer Avanquest en anticipant les nouvelles tendances de ce marché du numérique, en remettant l’innovation et le produit au centre de nos réflexions pour développer des solutions uniques sur des marchés porteurs où nous pourrons fortement nous différencier et prendre une position dominante. Cette nouvelle stratégie est en cours de développement et sera présentée d’ici la fin de cette année» affirme à cette occasion Pierre Cesarini, directeur général.

Avanquest - Communiqué de presse - Résultats annuels 2012-2013PDF